Philippe Pouletty | Le Big Bang Santé du Figaro

Philippe Pouletty | Le Big Bang Santé du Figaro

Philippe Pouletty (http://bigbang.lefigaro.fr/speaker/philippe-pouletty/) s’est entre autres distingué à travers les performances de la compagnie française Carmat en matière de cœurs artificiels. Grâce au talent de businessman du médecin, la compagnie est entrée en bourse dès 2010. Symetis est un des établissements du portefeuille de Truffle Capital devant être cotés en bourse courant 2017. Cet établissement institué courant 2004 crée et vend des valves aortiques transcatheter. Courant 2014, la société de placement administrée par le chercheur a formé Diaccurate en travaillant avec l’Institut Pasteur. La compagnie spécialisée en biotechnologie s’attelle à synthétiser un nouveau genre de substances pour traiter la population atteinte du SIDA. En 2011, l'administrateur de Truffle Philippe Pouletty a encouragé l'institution de deux compagnies se spécialisant dans l'élaboration de pièces artificielles à usages industriels ou médicaux et de prothèses, Carbios et Kardiozis.

Débuts en matière de création d'emploi

Philippe Pouletty a institué l'établissement se concentrant sur la biotechnologie RedCell Inc. en se servant de brevets consignés à titre individuel. Rebaptisé Conjuchem Inc., il entre en bourse au Canada courant 2000. Cotée au Nasdaq depuis 1993, SangSat Inc. a été mise en place par Philippe Pouletty grâce à différents brevets consignés à titre personnel. Cet établissement édifié courant 1988 se spécialise dans la transplantation d’organes. L'entreprise SangSat a notamment développé et vendu la Thyloglobuline, un médicament antirejet particulièrement performant. Ce médicament innovant se révèle ensuite cédé à Genzyme dans les années 1990. SangSat se trouve par ailleurs être un acteur notable dans l'univers de la transplantation d’organes. En parallèle avec la cotation en bourse de SangSat, le chercheur investit dans la startup de biotechnologie RedCell Inc. (désormais nommée Conjuchem Inc.) analysant l'impact des interactions médicamenteuses sur les érythrocytes et l’albumine.

Les différents accomplissements du médecin depuis son entrée dans son secteur préféré

Dès 1999, le futur gérant de Truffle Capital a apporté de nombreuses réformes stimulant les progrès technologiques, incluant l’adoption du statut de JEI ainsi que la transformation de la fiscalité en vue de simplifier les injections de liquidités dans l'univers de la recherche. Via les ressources de Truffle Capital, Philippe Pouletty a encouragé divers progrès dans le secteur de la recherche scientifique. L'entreprise place en effet des fonds sur des travaux prometteurs portés par des experts ainsi que des passionnés. Dès son arrivée dans l'univers des affaires, le chercheur a institué différents établissements de biotechnologie développant des appareils médicaux ainsi que des soins originaux en Europe et aux USA. Spécialisé en biologie moléculaire, Philippe Pouletty a notamment développé un modèle original d’amplification de gènes. Le chercheur a par ailleurs commencé sa carrière de chercheur au département Medical Microbiology de l’université de Stanford.

Les diverses fonctions extra-professionnelles du chercheur et les titres acquis dans le domaine

Soutenu par ses recherches en biologie moléculaire effectuées de 1986 à 1988, Philippe Pouletty a eu la possibilité de rejoindre la Stanford University Invention Hall of Fame. Par ailleurs, le médecin siège à la société française d’immunologie dès1982. Soutenu par sa grande passion pour ce milieu, le chercheur a été désigné directeur de France Biotech pour quatre mandats d'affilée de 2001 à 2009. Cet organisme regroupe les businessmans français se spécialisant dans la biotechnologie. À travers différentes collaborations, Philippe Pouletty prouve son investissement personnel en faveur de la recherche scientifique et de la créativité. Entre 2005 et 2010, le chercheur a entre autres travaillé avec le dirigeant de Microsoft pour promouvoir les PME avant-gardistes au niveau international. Au sein de l’association européenne des spécialistes de la biotechnologie, le médecin a l'occasion de soutenir encore plus les établissements avant-gardistes. L'administrateur de Truffle Capital a ainsi accepté les fonctions de vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009.

PME épaulées à travers le portefeuille Truffle Capital

Le centre de recherche Theradiag se révèle intégré au portefeuille de Truffle Capital à partir de 2003 et entré en bourse courant 2012. Philippe Pouletty se trouve être l'administrateur par intérim de cette compagnie se spécialisant en diagnostic de 2009 à 2010. Truffle Capital a entre autres créé Neovacs en 2003 afin de découvrir des solutions pour traiter les syndromes en rapport avec l'auto-immunité. En raison de son fort potentiel de développement, le centre de recherche s'avère coté en bourse en 2010. Inscrit au NYSE (New York Stock Exchange), le laboratoire Altimmune se focalise sur la conception d’immunopotentialisateurs destinés aux médicaments traitant les infections et aux vaccins. L'enseigne se joint au portefeuille tenu par Philippe Pouletty courant 2007 et se retrouve ensuite affiliée à Pharmathène US.