Abnégation, talent et création : bienvenue au Start-up week-end

Portage Salarial et Plasma Collaboratif

Abnégation, talent et création : bienvenue au Start-up week-end

Entre le 30 mars et le 1er avril s’est déroulé sur Paris un start-up week-end dans notre antre du Dojocréa Saint-Martin, un événement assez particulier et surprenant… Imaginez-vous un regroupement de porteurs d’idées, de développeurs informatiques, de graphistes et de business developers. Des profils au premier regard très hétérogènes, mais qui forment très rapidement des équipes ambitieuses.

Le déroulement :

  1. Les porteurs d’idée présentent leur projet. 1 minute, chrono en main pour convaincre la centaine de personnes regroupée dans la salle de la validité du projet et de la crédibilité de son porteur…
  2. Suite à ces « elevator’s pitchs », un vote est organisé pour conserver une quinzaine de projets. Les porteurs forment une équipe avec les personnes qu’ils ont convaincues
  3. Une fois les équipes formées, le travail commence et termine 50 heures plus tard, avec une présentation des travaux effectués

 

Quelles qualités sont requises pour une telle initiative ?

  • une capacité d’adaptation, de compréhension et d’appropriation rapide d’un sujet nouveau
  • une bonne condition physique et une aptitude à enchaîner les « rushs » de travail
  • la volonté de concrétiser les idées autour d’une première « matérialisation » (ce fameux Produit Minimum Viable recherché par tous les investisseurs)

À la fin de cet éprouvant week-end, toutes les équipes ont présenté tour à tour leur état d’avancement en 5 minutes chrono. Chacune avait eu le temps de réaliser un prototype concret de son idée et de redéfinir ou préciser le business plan. Certaines ont même réussi à effectuer une première validation des données du marché, à savoir la taille globale, la segmentation et la meilleur entrée possible pour leur projet.

 

De mon côté, j’ai eu la chance de travailler avec une belle équipe sur mon projet entrepreneurial et de lui donner une forte accélération. Je fixe actuellement les modalités pour continuer l’aventure avec une partie de l’équipe. Mais surtout, j’ai été étonné de voir à quel point les activités de consultant indépendant et de création d’entreprise étaient proches… En termes de qualités requises (voir ci-dessus), en termes d’état d’esprit (enthousiasme et forces motrices), et bien sûr en termes de valeur ajoutée. Cette grande valeur ajoutée, dont j’ai bénéficié tout au long du weekend, et que je pense transmettre à mes clients dans le cadre de mes missions, puise sa force dans :

  • L’apport de ses connaissances, sa compétence et son expérience sur un sujet
  • L’appropriation d’un projet et le bénéfice du regard extérieur
  • La capacité à remettre en question pour reproduire/adapter/améliorer des idées ou modes de fonctionnement
Somme toute, le consultant indépendant et l’entrepreneur ont une activité (et une obligation de résultat) assez comparables. Alors pourquoi ne pas envisager un Freelance weekend, dans lequel des clients à la recherche de consultants indépendants viendraient « pitcher » leur projet et tenter de convaincre des consultants indépendants de travailler pour eux… A la clé, des missions, des idées et des rencontres intéressantes en mode Win-Win !
  1. Cécile TrompetteCécile Trompette04-10-2012

    Hello Marathonien de la Création,

    Tout à fait d’accord avec toi Bastien, le Consultant Indépendant est une Entreprise. Pas de doute là-dessus – et tant pis pour les adeptes des SARL, EURL et autre SAS : quand on est à son compte, même en portage salarial, on crée une entreprise. On crée son emploi, mais aussi celui des autres.
    C’est ce que prouve la formule que tu as testée et c’est ce que Le Monde Après s’emploie à faire en facilitant le rapprochement des consultants qui constituent des pools de compétences et des offres complètes pour leurs clients.
    Quant à l’idée génialissime de mettre en relation l’offre et la demande, planchons sur la question dans le Plasma Collaboratif et testons la solution qu’on ne manquera pas de trouver. Quelles sont tes dispos ?

    • Bastien SannacBastien Sannac04-10-2012

      Merci pour ton commentaire Cecile ! vendredi après-midi, ça t’irait pour en discuter ?

  2. Fabien SalicisFabien Salicis04-24-2012

    Excellent résumé du mode « GIGN » que devrait avoir n’importe quelle startup à des moments clefs de son existence. La mobilisation et la focalisation sur un sujet donné peuvent très souvent aboutir à des résultats très probants en à peine 48h. Merci Bastien pour cet article..;)

  3. Banco suivi pour le « Freelance Week End », tous les jours…c’est possible ? Excellent concept.

  4. Elisabeth POLLOCKElisabeth POLLOCK06-21-2012

    Un peu tard (mais pas trop tard) pour réagir, Je suis d’accord : Terminé le free-lance des années 80 /90 sauf pour les professionnels solitaires qui vivent de leur plume et de leur style, et encore ! pas d’issue pour le consultant, sans le groupe, l’équipe ou le réseau. Je serai là à la prochaine occasion si vous le voulez. Amitiés et bon vent,
    Elisabeth, consultant LMA dans le vent…

Leave a Reply

Mes Liens